Situé au cœur de Mission Street, l’une des rues les moins aguicheuse de San Francisco, Noise Bridge est un atelier ouvert à tous publics pour créer et travailler sur vos projets technico- créatifs.

C’est donc après un petit déjeuner au Mission public (que je vous recommande fortement) que nous nous dirigeons vers cet improbable atelier, joyeux bordel équipé de perceuses, câbles de toutes sortes et autres imprimantes 3D Makerbot.

20140510_110626

20140510_110632

20140510_111650

Hackers, physiciens et scientifiques se mélangent et échangent sur leurs projets en cours, certains se lancent même sur de nombreux projets sans jamais vraiment les terminer. Je vous invite cependant à lire l’article de Thomas sur le blog du Walking Lab concernant son échange avec Andrew Defries, un étudiant en chimie génétique venu numériser l’ensemble des livres qui l’aideront à finaliser son doctorat.

Quant à moi, c’est Mikey Siegel qui m’accueille, il est arrivé un peu avant nous pour préparer le Meet up qu’il tient un peu plus tard cette matinée. Mikey est le créateur de BioFluent Technologies et travaille sur l’influence que les nouvelles technologies peuvent avoir sur notre bien être au quotidien. Le thème de la conférence du jour : Consciousness Hacking ou comment utiliser notre activité cérébrale (brain waves) à bon escient.

Nous décidons donc de rester plus longtemps que prévu afin d’assister à ce Meet up plus qu’intriguant et cette décision fut la bonne ! En effet, c’est  Ariel Garten qui commence ce Meet up de manière très efficace. Ariel est la co-fondatrice et CEO de la start up canadienne Interaxon, porteuse du projet Muse. Muse est un bandeau interactif qui capte les ondes cérébrales vous permettant d’agir sur votre environnement de manière efficace selon vos humeurs, vos pensées ou encore vos sentiments.

20140510_122956

Conférence passionnante  donc, qui va certainement se conclure par l’achat de ce fameux Bandeau pour l’agence. Nous n’avons malheureusement pas le temps d’échanger plus que cela avec eux car un avion les attend pour retourner au Canada.

C’est donc une visite improbable et incontournable en termes de Hacking Tourism si vous passez par San Francisco !